Interview de Guillaume de Moura, metteur en scène professionnel, présente Godspell

Pour vous, l’équipe de Grandchamp Alumni, a été interviewer Guillaume de Moura, metteur en scène professionnel, au sujet de l’opéra-rock Godspell, au Palais des congrès de Versailles le 1er Juin.

Pourriez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Je suis metteur en scène. Je dirige la compagnie « l’Air De Rien » et je travaille en collaboration avec le collège du Sacré Cœur depuis 10 ans. Chaque année, on monte un grand projet, avec une représentation en fin d’année, dans lequel participe des profs et des élèves ou bien que des élèves. On a joué Roméo & Juliette, Les 3 mousquetaires, Le Bourgeois Gentilhomme… Cette année, l’idée était de regrouper des élèves du Sacré-Cœur et de Grandchamp.

Quand s’est monté le projet Godspell ?

Le projet s’est monté sur toute l’année scolaire, à partir de Juillet. Il est monté conjointement avec Jean-Baptiste Pinault, professeur agrégé de musique travaillant au Sacré-Cœur et à Grandchamp, pour la chorale. Les élèves de Grandchamp et du Sacré-Coeur ont répété 2h tous les lundis soir.

11330028_10153373749044875_6430674900839576236_n

Comment avez-vous rencontré Jean-Baptiste Pinault et quand avez-vous décidé de travailler ensemble ?

On se côtoyait déjà au collège, (au Sacré-Cœur.) Après, je suis parti à La Bruyère et Jean-Baptiste est allé à Grandchamp. Quand j’ai commencé à travailler pour le Sacré Cœur, Jean-Baptiste y était déjà prof de musique. On a travaillé sur des projets ensemble : Jean-Baptiste en tant que comédien et moi, en tant que metteur en scène.

Comment avez-vous travaillé ? N’est-ce pas trop difficile, en tant que metteur en scène professionnel de travailler avec des amateurs ?

Quand je travaille, je pars des gens que j’ai en face de moi, de ce qui émane d’eux. Cette énergie, je la pousse, je la structure. A partir de la matière, de la voix, du corps, je construis un personnage. Et je m’adapte. C’est une question d’exigence. Je suis plus exigeant avec des professionnels. Avec les amateurs, on a moins de temps.

Pourriez-vous nous résumer en deux mots cet opéra ?

[Ce spectacle] C’est le message du Christ sous une forme un peu décalée. Le but était de montrer qu’on pouvait transmettre le message humaniste de Jésus sans passer par un regard sérieux, presque autoritaire, mais plutôt par un côté fun et peps. Deux mots, c’est un peu court… Ce spectacle s’inscrit dans le courant du Frat, dans ce feu d’artifice de joie. Attention, ce n’est pas non plus une comédie. L’affiche, avec le cirque, retranscrit ce côté acidulé, peps et fun. La musique est rock, mais sans le côté « métalleux ».

11328899_10153373743499875_1620666370_n

La représentation aura lieu le lundi 1er juin, au Palais des Congrès de Versailles. Il reste encore des places disponibles. Deux points de vente sont à votre disposition : l’Atrium à Grandchamp et l’Accueil du collège du Sacré-Cœur (3 rue des Bourdonnais, 78000 Versailles).

0 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez-nous

Vous avez une question ? Vous souhaitez nous faire partager votre opinion ? Ecrivez-nous

Sending

©[2015] Grandchamp Alumni - l'association des anciens de Notre Dame du Grandchamp

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?